Au ski

Vous assistez régulièrement à des compétitions de ski afin d’alimenter votre blog en photos et vidéos prises à l’aide de votre drone. Ce week-end, vous assistez à une importante compétition de ski de fond rassemblant plus de 1000  participants. Après avoir vérifié auprès des autorités compétentes que l’utilisation d’un drone est autorisée, vous enregistrez une grande partie de la course à l’aide d’une caméra. 

Vos enregistrements incluent principalement des images fixes et mobiles, des prises de vue du paysage, de larges balayages de la foule ainsi qu’une séquence d’environ trois minutes d’un skieur au bonnet rouge. On y distingue clairement son visage, son numéro de dossard ainsi que la température de son corps (grâce à la caméra thermique de votre drone). Toutes ces informations permettraient d’identifier facilement cet individu. 

De retour chez vous une fois la compétition terminée, vous réalisez deux vidéos pour votre blog internet et votre chaîne YouTube: une première vidéo avec des plans larges (foule, spectateurs, paysage) et une seconde vidéo comprenant la séquence de trois minutes du skieur au bonnet rouge.

  • VIE PRIVÉE
    Effet paralysant et mécontentement des personnes survolées: L’utilisation d’un drone peut donner l’impression aux personnes survolées de modifier leur comportement. Certaines personnes peuvent aussi se sentir observées et ce peu importe si votre drone est équipé d’une caméra ou non. Les personnes qui participent à des évènements sportifs ont le droit de le faire sans être préoccupées par toutes ces questions.
    CONSEILS – Avant d’utiliser un drone, prenez en considération l’impact de votre vol sur les autres. Faites preuve de bon sens et n’utilisez jamais votre drone d’une manière qui pourrait nuire ou déranger autrui.

    Protection de la vie privée relative au corps: Le skieur au bonnet rouge qui fait l’objet d’une séquence de trois minutes a le droit de garder ses caractéristiques corporelles et physiques privées (température du corps, images de son corps). Ce point est encore plus important s’il ignore être le sujet d’une séquence vidéo.

    PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES
    Protection des données personnelles: Publier des images sur votre blog et votre chaîne YouTube, les rendant ainsi disponibles à un nombre indéterminé de personnes, peut violer certains aspects de la législation en matière de protection des données. Ce risque est d’autant plus important lorsque ces images comprennent des prises de vues de personnes facilement reconnaissables. A l’inverse, ce risque est plus faible si ces images incluent des plans généraux rendant les personnes difficilement reconnaissables.  
    CONSEILS – Réfléchissez avant de partager des données sur les réseaux sociaux : ne partagez pas d’images qui pourraient nuire à quelqu’un. Ceci est particulièrement important si les images que vous souhaitez partager permettent de reconnaitre ou d’identifier des personnes (visage, plaque d’immatriculation…). Pour éviter tout problème, demandez la permission des personnes concernées avant de diffuser leur image ou de les prendre en photo.

    Transparence, visibilité et responsabilité: Les personnes ne souhaitant pas être enregistrées ou se sentant dérangées par le drone ne sont généralement pas en mesure d’identifier le pilote de l’appareil. L’opérateur du drone ne sera visible et tenu responsable qu’une fois les images publiées sur internet et les infractions à l’encontre de la vie privée déjà commisses.
    CONSEILS – Si possible, informez les personnes autour de vous avant de commencer à piloter et/ou enregistrer. Répondez à leurs questions éventuelles.

Pour d’autres d’informations concernant la protection de la vie privée, lisez notre code de bonne conduite et notre manuel explicatif pour utilisateurs de drones de loisirs.